Actualités

Renault adapte ses usines françaises à la voiture électrique

Située à 5km de DBT, l’usine Renault de Douai va accueillir une partie de la production de voiture électrique du groupe : une bonne nouvelle pour la mobilité électrique dans les Hauts-de-France !

L’usine de Renault à Douai accueillera la future plateforme électrique de l’Alliance. – SIPA

Le groupe va investir 1 milliard d’euros dans l’Hexagone. L’usine de Douai a été choisie pour accueillir la future plate-forme électrique de l’Alliance Renault-Nissan-Mitsubishi.

Renault choisit la France comme base industrielle pour ses véhicules électriques : à la veille de son assemblée générale, qui se tient ce vendredi après-midi, le constructeur a annoncé qu’il allait investir plus de 1 milliard d’euros dans ses usines hexagonales d’ici à 2022.

« L’accélération de nos investissements en France pour le véhicule électrique va permettre d’améliorer la compétitivité et l’attractivité de nos sites industriels en France », a commenté le PDG de Renault, Carlos Ghosn. Cette somme s’ajoutera aux 500 millions annoncés fin 2016, pour la modernisation des usines françaises entre 2017 et fin 2019.

« Une bonne surprise »

« Nous ne nous attendions pas à ce positionnement de la France comme référence dans l’électrique. C’est une bonne surprise », commente Bruno Aziere, délégué central CFE-CGC. Dans le cadre de son accord social Cap 2020, signé début 2017, Renault s’était engagé à maintenir un certain niveau de production en France (plus de 710.000 véhicules par an). Alors que certains véhicules arrivent en fin de vie ou doivent être renouvelés dans les années à venir, ces annonces étaient très attendues. « Ce sont de bonnes nouvelles », estime de son côté Franck Daout, délégué CFDT. La capacité de production du site France ne devrait toutefois pas augmenter globalement. « Il s’agit plutôt de transformer l’outil pour s’adapter aux nouveaux marchés », dit-on dans le groupe.

Les travaux vont commencer

Concrètement, l’usine de Douai (Nord) accueillera la plate-forme industrielle électrique de l’Alliance Renault-Nissan-Mitsubishi, sur laquelle seront produites les voitures à batterie de Renault autres que la ZOE. « Les travaux vont commencer, le premier véhicule est prévu pour 2021 », explique un porte-parole. Les véhicules concernés ne sont pas encore désignés, mais cette annonce constitue une bonne nouvelle pour l’usine : elle produit aujourd’hui les Talisman, Scenic, et Espace, des véhicules  dont les ventes (157.000 unités en 2017), bouleversées par le boom des SUV , ne sont pas à la hauteur des espérances. « Or sa capacité atteint 240.000 unités. Il y a de la marge ! », souligne Franck Daout.

A Flins (Yvelines), où sont produites la ZOE, la Clio, et la Nissan Micra, les capacités de production de la ZOE seront doublées (de 60.000 à 120.000 véhicules par an). De quoi répondre à la demande croissante, alors que l’usine souffre aujourd’hui de goulets d’étranglement, liés notamment à l’assemblage des batteries. L’usine accueillera par ailleurs une nouvelle plate-forme, dont le choix sera effectué en 2019 : une annonce là aussi bienvenue, alors que Renault a désigné la Turquie (Bursa) et la Slovénie (Novo Mesto) comme sites principaux de production de la nouvelle Clio, attendue début 2019. « On ne la produira à Flins qu’en cas de besoin de remplir l’usine », explique-t-on dans le groupe.

Recrutements

Enfin, l’usine de Cléon (Seine-Maritime), qui produit aujourd’hui des moteurs et des boîtes de vitesses, va voir sa capacité tripler dans les moteurs électriques. Celle-ci a déjà été doublée, de 40.000 à 80.000 unités (sur les 940.000 moteurs produits à Cléon l’an dernier). Elle passera donc à 240.000 unités. Elle accueillera par ailleurs la nouvelle génération du moteur électrique après 2021. Renault a aussi annoncé des investissements à Maubeuge (Nord), pour la production de la prochaine génération du Kangoo, dont le Kangoo électrique ZE.

Ces investissements s’accompagneront de recrutements supplémentaires –  déjà annoncés en avril dernier. Le groupe avait alors proposé un avenant à son accord social signé début 2017, portant à 5.000 le nombre d’embauches en CDI et à 235 millions d’euros le budget formation. Des recrutements visant essentiellement à faire évoluer les compétences et non à accroître l’effectif en France, compte tenu des départs prévus.

 

Source : https://www.lesechos.fr/industrie-services/automobile/0301822639680-renault-investit-un-milliard-deuros-dans-lelectrique-en-france-2184087.php?xtor=EPR-130&_ope=eyJndWlkIjoiMjQ5MDQyNyJ9

La CAD inaugure son réseau de bornes de recharge

Dans l’ordre de la gauche vers la droite : Christian Poiret (président de la CAD), Hervé Borgoltz (PDG du groupe DBT), Agnès Jacques (Directrice générale déléguée de l’ADEME), Martial Vandewoestyne (Maire de Lambres-lez Douai), Jean-Jacques Peyraud (Conseiller régional).

 

La Communauté d’Agglomération du Douaisis a présenté son réseau d’infrastructures de recharge pour véhicules électriques devant le chargeur rapide installé à la zone de l’Ermitage à Lambres-lez-Douai. Cette borne fait partie du réseau de 40 IRVE déployées par la CAD composé de 37 bornes accélérées (recharge en 1h30) et 3 Quick Chargers (recharge en 20 minutes) produits par DBT-CEV. A cette occasion, de nombreux élus sous la présidence de Christian Poiret, l’ADEME (Agence De l’Environnement et de la Maitrise de l’Energie) ainsi que le Président Directeur Général du groupe DBT, Hervé Borgoltz, étaient rassemblés pour célébrer la mobilité électrique dans les Hauts-de-France.

Le programme des Hauts-de-France englobe le déploiement de 2000 bornes de recharge à horizon 2020.

Les bornes DBT sont conçues pour recharger 100% des véhicules électriques dans toutes les situations et disposent des différents standards de recharge disponibles sur le marché : DC CHΛdeMO, DC CCS Combo et AC type 2.

Hervé Borgoltz, PDG du groupe DBT était présent à l’inauguration du réseau de bornes de la CAD.

 

Reportage paru au journal télévisé de France 3 le 05/06/2018 :

DBT en Chine

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Hervé Borgoltz, Président-Directeur Général du groupe DBT s’est rendu en Chine afin de discuter avec des partenaires chinois de la création d’une joint-venture à Shenzhen.

Ce déplacement sera détaillé prochainement lors d’une nouvelle communication.

DBT continue son expansion internationale et enregistre ses premières commandes en Roumanie

DBT installera, dans les prochaines semaines, son premier chargeur 50kW en Roumanie. Cette réalisation a été rendue possible par la coopération avec la filiale roumaine de l’opérateur téléphonique allemand T-Mobile. Les premières livraisons interviendront avant l’été 2018 et ouvrent de nombreuses perspectives de déploiements sur ce nouveau marché.

DBT continue d’étendre son réseau de distribution.

Fort de son expérience inégalée dans la recharge rapide avec plus de 2200 unités vendues à travers l’Europe, l’entreprise nordiste renforce sa présence à l’international avec de nouveaux distributeurs exclusifs sur plusieurs territoires comme la Roumanie, la Slovaquie ou la Bulgarie. Ce développement commercial s’effectue en parallèle du support technique qui permet d’assurer les services autours de la borne.

Un positionnement technique et géographique stratégique

Reconnu comme acteur majeur de la recharge rapide DBT propose une gamme complète de chargeurs multistandards, faciles d’installation et compatibles avec tous les véhicules du marché.

DBT se positionne donc idéalement pour capter une part importante de ce marché local naissant mais où plusieurs projets internationaux d’envergure ont déjà été annoncés. Ces projets cofinancés par des entreprises privées et l’union Européenne tirent à la croissance du marché de la recharge rapide.

 

Hervé Borgoltz, Président Directeur Général de DBT déclare :

« Nous sommes ravis que nos efforts conjoints aient été couronnés de succès. Cette nouvelle commande renforce la position de DBT en Europe de l’Est où nous multiplions les installations notamment en Hongrie ou en Slovaquie. Dans chaque pays d’installation, nous apportons le même niveau de service et de disponibilité grâce à une conception robuste, une connectivité constante mais aussi à un suivi strict de nos partenaires installation et maintenance.

 

Nous attendons d’autre commandes en provenance de Roumanie et prévoyons d’y livrer une cinquantaine de chargeurs sur l’année 2018 ».

 

 

Consulter le document: 20180413-DBT-Roumanie-FR

DBT participe au 1er Forum européen des solutions énergétiques pour la mobilité électrique

Première édition de ce colloque européen, le Forum européen des solutions énergétiques pour la mobilité électrique s’est tenu le 15 et 16 février 2018 au Palais du Pharo de Marseille.

Ces deux journées ont permis de déterminer les tendances du secteurs  vues par les principaux experts européens du secteur, dont DBT, d’échanger et de présenter des solutions techniques permettant le développement de cette filiale d’avenir.

Le Président Directeur Général du groupe DBT, Hervé Borgoltz, est intervenu le 15 février sur la recharge de haute puissance et les autoroutes de l’énergie.

Les présentations des intervenants sont disponibles sur le site de l’évènement: ici

 

 

 

Crédits photos: Céline FERRATO, Luz de Valence, GreenUnivers

 

 

Les bornes de recharge DBT CEV mises à l’honneur dans le cadre de la présentation du nouveau plan régional Hauts de France

Rev3 : la région met le pied sur l’accélérateur

 

Désormais unifié au sein d’une task force commune au conseil régional et à la CCI Hauts-de- France, le projet Rev3 affiche ses (grosses) ambitions. A commencer par dix chantiers structurants et des démonstrateurs territoriaux.

 

chargeur électrique

 

 

Voilà bientôt cinq ans que la troisième révolution industrielle a quitté le stade de la théorie économique pour devenir une politique régionale assumée dans notre région. Avec en ligne de mire une ambition transversale d’une transition du tissu économique comme des territoires vers une économie durable, décarbonée et connectée. Le projet franchit aujourd’hui une nouvelle étape avec la constitution d’une équipe unique associant les personnels de la Région et ceux de la CCI Hauts-de-France dédiés à cette mission, sous la houlette de Philippe Vasseur, ex-commissaire spécial à la revitalisation industrielle.

 

Une première à l’échelle nationale. « On a lancé la démarche fin 2013, amalgamé certains projets, mis en place des outils, comme le fonds Cap3RI. C’est un bon début avec 800 projets. Mais il faut passer à un stade supérieur à la fois en visibilité et pour aller chercher des finan- cements lourds auprès de l’Europe », relève l’ancien ministre.

phvasseur

 

Une dynamique de projets et de territoires

 

Ceci passe par une feuille de route ambitieuse couplant dix chantiers stratégiques et des territoires démonstrateurs. Avec des calendriers variables selon les dynamiques locales ou les ambitions affichées : la transformation de l’A1 en une infrastructure de mobilité durable et connectée s’envisage clairement dans la longue durée, de même que la mise en place d’une filière hydrogène pour stocker l’énergie renouvelable, et pour remplacer les rames de TER par des trains fonctionnant à l’hydrogène, ou encore la coordination de la rénovation des bâtiments dans un programme Rev3 globalisé.

D’autres pourront s’engager plus rapidement tels la création d’un réseau de parcs d’activité Rev3 – intégrant autonomie énergétique, réseaux, mobilité…, l’élargissement de l’économie circulaire à de nouvelles filières stratégiques, mais aussi le développement d’une bio-économie, à commencer par une première bio-raffinerie Rev3. Le numérique a une bonne place dans les priorités tels l’Internet de la logistique, ou l’appui numérique aux entreprises pour développer de nouveaux modèles économiques. La mission défend encore le plan zéro carbone de l’université de Lille et le projet Live tree de la Catho.

Au côté de ces grands axes transverses, les territoires -sur la base du volontariat- vont relayer la dynamique via une perspective d’une dizaine de démonstrateurs, qui n’ont pas vocation naturelle à être hyperspécialisés, même s’il faut un point fort, note Philippe Vasseur. Les candidatures seront reçues à partir du 12 mars, puis tranchées par un comité large. A ces initiatives s’ajouteront les accélérateurs Rev3 dont le premier, sous statut consulaire, vient d’ouvrir ses portes à Douai. Avec vocation à essaimer. Comme la Rev3 elle-même.

O.D.

Source : Eco121 – http://eco121.fr/rev3-la-region-met-le-pied-sur-laccelerateur/

DBT installe les premiers chargeurs rapides du Liban

DBT leader européen de la recharge rapide, annonce l’installation des premiers chargeurs rapides Libanais

en partenariat avec l’entreprise locale MEDCO. Le pétrolier s’engage donc dans la mobilité électrique et s’impose en pionnier avec ses premières réalisations.

Les deux chargeurs rapides tri-standard de 50kW fourni par DBT ont été installés à Beyrouth et sont dès maintenant disponibles à tous les utilisateurs de véhicules électriques. Les bornes sont compatibles avec tous les modèles de VE disponibles au Liban. Ces deux premières installations seront complétées rapidement par deux autres bornes déjà livrée, créant un maillage initial pour la capitale libanaise.

Hervé Borgoltz, Président Directeur Général de DBT déclare:

«La transition vers la mobilité électrique ne peut avoir lieu sans la multiplication des stations de recharge, garantissant à l’automobiliste une autonomie équivalente à celle d’un véhicule thermique. Les grands groupes pétroliers prennent donc le virage électrique en proposant la recharge dans les stations-service existantes. Nous félicitons notre partenaire MEDCO pour l’équipement de ses quatre stations avant la démocratisation de l’électromobilité sur le territoire libanais. Nous sommes prêts à accompagner l’évolution des usages et continuer à équiper chacune des stations-services du groupe »

 Avec ces nouvelles installations, DBT confirme sa position prédominante sur le marché de l’équipement des groupes pétroliers majeurs tels que Avia, British Petroleum et Total. Les chargeurs rapides DBT sont plébiscités par les opérateurs pétroliers pour leur taille compacte, leur fiabilité et leur facilité d’utilisation.

 

À PROPOS DE DBT

Fondé en 1990, DBT est un groupe industriel spécialisé dans la maitrise de l’énergie et de l’aménagement de l’espace urbain. A l’origine, fournisseur de transformateurs de courant électrique, le groupe propose au sein de sa filiale ingénierie des solutions de contrôle d’accès et de distribution d’énergie.

DBT-CEV est un acteur reconnu en termes d’infrastructures de recharge pour les véhicules électriques innovantes. L’entreprise a créé une large gamme de bornes de recharge normale  (3 à 8h), accélérée  (1 à 3h) et rapide/ultra-rapide (- 30 minutes). Une filiale consacrée à la formation des produits DBT existe depuis 2016.

Implanté à Brebières dans les Hauts-de-France, le groupe DBT comptait 77 salariés au 1er juillet 2017 et a généré  9M€ de chiffre d’affaires sur l’exercice 2016/2017.

Plus d’informations sur www.dbt-bourse.com

 

 

Contact Corporate:

Marlène MARÉCHAL

Tél : 03 21 50 92 92

communication@dbt.fr

 

CP DBT au Liban

Chiffre d’affaires consolidé de l’exercice 2016-2017

Dans un contexte d’un marché du Véhicule Electrique (V.E.) en pleine mutation, DBT, leader européen des bornes de recharge rapide, annonce un chiffre d’affaires de 9 M€ sur l’exercice clos au 30 juin 2017.

  • Croissance à 2 chiffres du chiffre d’affaires des Bornes de Recharge de Véhicules Electriques, de Distribution d’Energie et de Contrôle d’Accès
  • Décalage ponctuel de l’activité Services et recul structurel des ventes de Transformateurs
  • Nouveau chargeur rapide 150 Kw : 1ère installation dès octobre, conformément au plan de développement
  • Perspectives très positives pour 2017-2018 : carnet de commandes de 546 chargeurs dont
    200 chargeurs rapides et fort rebond à venir dans l’activité Services attendu à plus de 4 M€.

 

Evolution du chiffre d’affaires consolidé 2016-2017

 

En M€ – Données non auditées 2015-2016 2016-2017 Evolution
Bornes de recharge et services associés

  dont Bornes de recharge

dont activités Services

7,2

5,3

1,9

6,7

5,9

0,8

– 8,5%

+11%

-60%

Transformateurs et mobilier urbain

dont Bornes de distribution d’énergie et contrôle d’accès

dont Transformateurs

2,8

0,7

2,1

2,3

0,8

1,5

-19,6%

+8%

-30%

TOTAL 10,0 9,0 -9%

 

UNE ANNEE CHARNIERE   

  • L’activité « Bornes de recharge et Services associés » de DBT enregistre un chiffre d’affaires de 6,7 M€, en recul de 8,5%, pénalisé par un décalage très ponctuel dans l’activité Services. DBT a connu un décalage de quelques mois dans le renouvellement d’un contrat avec Nissan (premier constructeur de Véhicules Electriques dans le monde) partenaire historique de la société. Signé en juin dernier (voir communiqué de presse du 16/06/2017), ce contrat contribue désormais au chiffre d’affaires du nouvel exercice en cours ainsi que plusieurs nouveaux autres contrats signés cet été.

Les ventes de Bornes de Recharge pour Véhicules Electriques sont pour leur part en croissance de 11%. DBT a livré 879 nouveaux chargeurs (dont 285 chargeurs rapides) principalement en Angleterre, en Espagne, France, Hongrie, Irlande, Italie et Pologne.

Centrée sur le marché très porteur des Véhicules Electriques, l’activité « Bornes de recharge et services associés » représente 75% du chiffre d’affaires annuel du groupe.

  • L’activité historique « Transformateurs et mobilier urbain », qui représente 25% du chiffre d’affaires annuel de la société, est en recul de 19,6%. Les ventes de Bornes de distribution d’énergie et de contrôle d’accès sont en croissance de 8%, compensant partiellement la baisse programmée des volumes dans les Transformateurs malgré le renouvellement du contrat tri annuel avec Enedis (Groupe EDF).

 

AFFIRMATION DU LEADERSHIP TECHNOLOGIQUE DE DBT SUR LE MARCHE DE LA RECHARGE DES VEHICULES ELECTRIQUES

DBT est un pionnier de la recharge des Véhicules Electriques et s’affirme aujourd’hui comme un des leaders par sa technologie et son retour d’expérience.

DBT est le premier industriel en Europe à lancer un chargeur super rapide QCNG150 qui offre trois fois plus de capacité de recharge comparé aux chargeurs rapides actuels (capacité de 3 fois 50 kW ou 150 kW, seul chargeur nouvelle génération capable de recharger simultanément 3 véhicules de toute marque en 15 minutes). Le QCNG150 correspond parfaitement aux attentes des opérateurs européens de réseaux de Bornes de Recharge, car il anticipe l’arrivée sur le marché des nouvelles générations de V.E. équipées de batteries permettant une autonomie de plus de 500 km.

Une première installation du QCNG150 sera réalisée en Espagne en octobre prochain, conformément au plan de marche de la société.

 

DBT a anticipé le développement extrêmement rapide du marché des bornes de recharge de V.E. qui génère l’apparition de nouveaux métiers et un besoin de nouvelles compétences. DBT a récemment créé un organisme agréé spécialisé dans la formation d’ingénieurs et techniciens dédiés aux I.R.V.E. (Infrastructures de Recharge pour Véhicules Electriques). Cette nouvelle offre est stratégique, venant compléter et enrichir les activités de maintenance et de services existantes.

DBT mène également de nombreux développements stratégiques en R&D sur des enjeux cruciaux :

– Chargeur 350 kW pour véhicules lourds

– Projet de « Batteries Buffer » (stockage stationnaire d’énergie destiné à éviter les risques de      sur utilisation des réseaux électriques) en Autriche avec un partenaire Israélien

– Recharge solaire (Jordanie, Abu Dhabi)

– Recharge par induction

 

UN SOLIDE CARNET DE COMMANDES DE BORNES ET UN TRES FORT REBOND ATTENDU DES SERVICES

DBT anticipe une forte croissance de son chiffre d’affaires groupe consolidé de l’exercice commencé au 1er juillet 2017 compte tenu :

– Du potentiel commercial du nouveau chargeur rapide QCNG150,

– D’une gamme de produits totalement renouvelée (coffrets individuels, bornes semi rapides 7/22 kW, chargeur rapide 43/50 kW tri standard…),

– D’une confiance confirmée des clients actuels, convaincus de la fiabilité des produits en exploitation. Le portefeuille clients a progressé de 28 % passant de 450 à 575.

– De la montée en charge des activités de Services qui vont générer un chiffre d’affaires supérieur à 4 M€ à compter de 2017-2018. Différents contrats additionnels sont également en négociation dans plusieurs pays européens.

 

Hervé Borgoltz, Président-Directeur général de DBT, déclare :

« DBT est en ordre de marche pour bénéficier pleinement de la forte croissance du marché de la recharge des Véhicules Electriques. Après le succès de la restructuration financière mise en place au printemps, la société dispose des ressources nécessaires pour faire face à l’augmentation du volume de ses affaires. Nous poursuivons le déploiement de nos Bornes de recharge rapide en Europe, stimulés par le très bon accueil du nouveau QCNG150. Nous anticipons aussi pour les prochains mois de fortes progressions des activités de Services qui vont de plus bénéficier d’un outil novateur de télé-diagnostique. La dynamique de fin d’année nous conforte dans nos objectifs de croissance et nous sommes maintenant très confiants sur notre capacité à accompagner le développement exponentiel du marché».

 

À PROPOS DE DBT

Créé en 1990, DBT est un acteur reconnu des équipements électriques professionnels (bornes de contrôle d’accès, de distribution d’énergie, transformateurs de courant) et s’est imposé comme le leader européen des bornes de recharge rapide pour véhicules électriques.

Le groupe conçoit, fabrique et commercialise une gamme complète de bornes de recharge parmi les plus performantes et les plus larges du marché, adaptées à tous les types d’usages, de la recharge normale (3h à 8h) et semi-rapide (1h à 3h) à la recharge rapide (20 à 30 min). DBT disposait, au 31 décembre 2016, d’un parc installé de plus de 17 899 bornes de recharge dont 2 212 rapides et compte plus de 575 clients actifs tels Auchan, Autogrill, BP, EDF, Eurotunnel, Ikea, McDonald’s, Nissan, Sodetrel, les villes de Bordeaux, Paris, Neuilly-sur-Seine, etc.

Qualifié « entreprise innovante » par Bpifrance, DBT a généré un chiffre d’affaires de 9M€ en 2016/17. Basé à Douai, le Groupe comptait 70 salariés au 31 janvier 2017.

Euronext Growth Paris – code ISIN : FR0013066750 – Code mnémonique : ALDBT

Plus d’informations sur www.dbt-bourse.com

 

Contact investisseurs :

Inbound Capital – Frédéric Portier

Tél : 44-780 253 33 33

fportier@inbound.capital

 

Contact investisseurs :

Inbound Capital – Frédéric Portier

Tél : 44-780 253 33 33

fportier@inbound.capital

DBT présente l’ultra charger NG au salon LCV

DBT (code ISIN : FR0013066750 – code mnémotique : ALDBT), expert européen des bornes de recharge rapide pour véhicules électriques, sera présent au salon dédié à l’électromobilité LCV à Millbrook, au Royaume-Uni, les 6 et 7 septembre 2017.

 

Le plus grand salon britannique dédié à la mobilité électrique

Le salon Low Carbon Vehicle constitue le plus grand salon britannique dédié à la mobilité électrique  avec plus de 200 exposants, plus de 1180 entreprises représentées et plus de 120 modèles de véhicules électriques et hybrides exposés lors de l’édition 2016. Ce salon réunit tous les acteurs du secteur de l’électromobilité.

 

L’Ultra charger NG

Avec l’augmentation de l’autonomie et de la puissance des véhicules électriques, DBT a développé une nouvelle génération de chargeur permettant de charger jusqu’à 3 véhicules simultanément en 50 kW ou un véhicule pour une puissance délivrée de 150 kW. Entièrement modulable, ce nouveau chargeur est déjà compatible avec l’ensemble de véhicules disponibles sur le marché quel que soit la norme de recharge : CHAdeMO, CCS Combo ou AC. Egalement, l’interface et la connectivité ont été améliorées afin de proposer une expérience de charge facilitée et de proposer des fonctionnalités supplémentaires aux exploitants comme le paiement bancaire sans contact ou la maintenance à distance.

 

La valise de diagnostic VTS

Fort de son expérience unique de plus de 2000 QC installés en Europe, DBT simplifie la vie des installateurs et montrera également la VTS, un outil de diagnostic transportable permettant le test sur site des chargeurs. Cet outil permet un diagnostic affiné du problème rencontré et de tester l’ensemble des connecteurs du chargeur défectueux. Cette innovation permet la remise en état plus rapide et la baisse des couts de fonctionnement et de maintenance du parc installé.

 

A ce sujet Hervé Borgoltz, Président Directeur Général, déclare:

« Avec la déclaration du gouvernement britannique d’interdire la ventes de véhicules thermiques neufs en 2040, et les restrictions d’accès au centre de Londres, le développement des infrastructures de recharges pour véhicules électriques est essentiel afin d’inciter les automobilistes à passer à l’électrique. Ce marché est capital pour DBT, qui est implanté depuis plusieurs années avec 580 bornes de recharges rapides installées outre-Manche. »

 

Retrouvez DBT à LCV

Stand C3206

LCV, Millbrook Proving Ground Ltd
Millbrook
Bedford
MK45 2JQ

United Kingdom

 

« Plan Climat » de Nicolas Hulot, ministre de la Transition écologique et solidaire Réaction de DBT-CEV

Parmi les 6 grands thèmes et 23 axes développés par Nicolas Hulot, la mesure phare du plan climat présenté le 6 juillet par le ministre est de mettre un terme, d’ici 2040, à la commercialisation des véhicules essence et diesel. Cette mesure présente de nombreux enjeux pour les réseaux électriques et les constructeurs automobiles.

 

Hervé Borgoltz, président de la société DBT-CEV, leader européen des solutions de recharge rapide pour véhicules électriques, se réjouit de cette annonce et a souhaité réagir à cette annonce :

« C’est une énorme satisfaction de découvrir l’annonce du ministre qui conforte les choix stratégiques de DBT depuis 25 ans, tant sur le plan de l’anticipation des solutions de recharge à proposer au marché, que dans les partenariats noués avec le groupe Renault/Nissan pour déployer en 4 ans le plus gros réseau de chargeurs rapides multi standard d’Europe (plus de 2 000 chargeurs 43/50 KW dans 37 pays). Sans rien connaître du Plan Climat, nous en avions déjà anticipé les besoins.

Nous sommes d’autant plus satisfaits que d’autres pays rejoignent la France dans cette interdiction, le Royaume-Uni ayant aussi banni le véhicule thermique à partir de 2040 » 

 

  • DBT-CEV est la seule société du secteur à avoir procédé à une introduction en bourse fin 2015 pour se donner les moyens financiers conforme à ses ambitions.
  • DBT-CEV vient de renouveler intégralement toute sa gamme de produits : coffrets individuels , bornes semi rapides 7/22 KW, jusqu’au chargeur rapide 43/50 KW tri standard, produit phare en Europe.
  • DBT-CEV a annoncé la sortie d’un chargeur rapide nouvelle génération de 150 KW (extensible jusqu’à 350kW) capable de recharger simultanément 3 véhicules en 15 minutes.
  • La création de EDUCARE By DBT, organisme agréé spécialisé dans la formation d’ingénieurs et techniciens dédiés aux I.R.V.E. (Infrastructures de Recharge pour Véhicules Electriques) vient étoffer l’offre de Services de DBT.
  • DBT participe activement à des projets structurants de R&D : recharge solaire en Jordanie et à Abu Dhabi, recharge par induction avec le groupe Renault dans le cadre du projet Européen, solutions de maintenance à distance permettant une supervision en temps réel de tout le parc de bornes installées.

 

DBT est devenue « référence européenne » avec 65% du marché de la recharge rapide.

« Nous comptons bien accroître cette part du marché et augmenter considérablement le périmètre des activités historiques de DBT. »

 

En conclusion, DBT est comme toujours au rendez-vous de l’histoire du Véhicule Electrique dans la nouvelle ère qui commence aujourd’hui.

« Nous sommes déjà prêts pour demain. »

 

(Source : Interview par Georges BACOT )