Résultats annuels 2016/2017

DBT a poursuivi avec succès sa restructuration et se trouve désormais favorablement placé dans un environnement de marché du véhicule électrique (VE) en pleine révolution et enfin très porteur pour la demande d’infrastructures de recharge

  • Réduction forte des pertes opérationnelles malgré un CA en légère baisse
  • Perspectives très positives pour 2017/2018 : Pour la division CEV, un carnet de commande (Bornes et services) à ce jour déjà supérieur au CA de l’année dernière
  • Nouveau chargeur rapide 150 Kw: Les choix techniques de ce nouveau chargeur sont plébiscités par tous les constructeurs qui annoncent tous leurs nouveaux modèles avec un besoin de charge supérieur au standard actuel de 50 Kw
  • Opportunité industrielle confirmée sur les derniers mois sur ce nouveau produit et 1ère installation prévue en Novembre en Espagne
  • Perspectives nouvelles de la division Ingénierie qui va profiter de la réorganisation commencée l’année dernière
  • Renforcement du management via l’embauche d’un «Senior Advisor» en charge des finances et de la stratégie

DBT (code ISIN : FR0013066750 – code mnémotique : ALDBT), leader européen des bornes de recharge rapide pour véhicules électriques, publie ses résultats annuels pour l’exercice 2016/2017 (période du 1er juillet 2016 au 30 Juin 2017).

Hervé Borgoltz, Président-Directeur Général de DBT, déclare : « L’année 2016/2017 restera une année charnière pour DBT et 2017/2018 s’annonce comme l’année du retournement dans un contexte du marché du VE en complète révolution. Alors qu’il était encore possible de douter de l’opportunité d’investir dans ce marché il y a quelques trimestres, nous constatons désormais que tous les constructeurs mondiaux ont enfin déterminé une stratégie claire pour remplacer tous leurs véhicules diesels par des gammes complètes de VE. Il s’agit bien d’une révolution qui n’a pas d’équivalent historique tant elle est brutale, irréversible et qu’elle concerne tous les acteurs dans un marché mondial. Dans ce contexte, les choix stratégiques pris par DBT CEV, il y a 5 ans, d’investir dans le marché des infrastructures de charge rapides s’avère prémonitoire puisqu’avec un besoin de puissance de recharge augmenté pour tous les véhicules, c’est la charge rapide qui s’impose comme solution universelle pour tous les véhicules électriques ».

Tableau résumé du Compte de résultat consolidé

En K€, données auditées 2015-2016 2016- 2017
Bornes de recharge et services associés 7177 6640
Transformateurs et mobilier urbain 2833 2278
CA Total 10010 8918
Marge brute -1575 -464
Résultat d’exploitation -5938 -3510
Résultat financier -235 -111
Résultat exceptionnel -155 -64
Impôts 29 78
Résultat net -6299 -3607

UNE REDUCTION FORTE DES PERTES OPERATIONNELLES MALGRE UNE POURSUITE DES INVESTISSEMENTS STRATEGIQUES

  • Le chiffre d’affaires (CA) total de l’exercice 2016/17 est en légère baisse de 10,9% à 8,9M€. L’activité «Bornes de recharge et services associés» (74% du CA total) a enregistré un CA de 6,6 M€, en légère baisse de 7,5% par rapport à l’exercice précèdent.
  • Les ventes de Bornes de recharge pour VE sont en croissance de 11% avec la livraison de 879 nouveaux chargeurs (dont 285 chargeurs rapides) principalement en Angleterre, Espagne, France, Hongrie, Irlande, Italie et Pologne,
  • Cette filiale a néanmoins souffert de deux problèmes concomitants :
    • Les nouveaux constructeurs automobiles ont annoncé en février 2017 une hausse de la puissance de leurs prochains modèles électriques. Cette annonce a généré un ralentissement du marché et un attentisme de la part des clients et prospects de DBT,
    • Un décalage très ponctuel dans l’activité Services. En effet, DBT a renouvelé en juin 2017 un contrat avec Nissan (premier constructeur de VE dans le monde et partenaire historique de la société). Ce contrat contribue désormais aux commandes reçues à ce jour ainsi que plusieurs nouveaux autres contrats signés cet été.
  • La baisse du CA de DBT Ingénierie n’a concerné que la partie transformateurs (-30%), celle-ci étant programmée et principalement liée à une diminution des volumes avec EDF.
  • En dépit d’une baisse du CA, DBT a réussi à réduire significativement ses pertes opérationnelles avec un résultat d’exploitation de (3,5) M€.
    • L’activité «Bornes de recharge et services associés» réduit ses pertes opérationnelles avec un résultat d’exploitation de (2,9) M€ sous l’effet d’une hausse de la marge brute et de l’impact des mesures d’économie engagées,
    • De leur côté, les activités historiques présentent un résultat d’exploitation de (0,6) M€ en ligne avec l’exercice précèdent,
    • Durant la récente période de transition technologique marquée par un ralentissement du marché, DBT a poursuivi ses investissements stratégiques pour augmenter ses parts de marché. En particulier, DBT a investi 1,4 M€ en R&D pour le développement du Chargeur Rapide Nouvelle Génération (QCNG), du Valise Test Système (VTS) et d’une plateforme de supervision et maintenance des bornes (DMS).
  • La signature en juillet 2017 d’une modification des termes du contrat initial de financement obligataire avec la Société Nice and Green pour un montant total de 5,2 M€ jusqu’au 30 juin 2018 donne une visibilité forte en terme de financement à moyen terme.

UN RETABLISSEMENT DES MARGES, UN CARNET DE COMMANDE EN FORTE PROGRESSION ET DES PERSPECTIVES DE CROISSANCE FORTE LIES A UN MARCHE EN PLEINE REVOLUTION

  • DBT a pour ambition de croitre de façon profitable dans ce nouveau contexte de marché.
    • DBT demeure confiant dans le choix stratégique que représente le chargeur super rapide QCNG150. Celui-ci offre trois fois plus de capacité de recharge comparé aux chargeurs rapides actuels (capacité de 3 fois 50 kW ou 150 kW, seul chargeur nouvelle génération capable de recharger simultanément 3 véhicules de toute marque en 15 minutes). Le QCNG150 correspond parfaitement aux attentes des opérateurs européens de réseaux de Bornes de Recharge, car il anticipe l’arrivée sur le marché des nouvelles générations de V.E. équipées de batteries permettant une autonomie de plus de 500 km. Pratiquement tous les véhicules électriques récemment annoncés par les constructeurs au niveau mondial réclament des puissances de charge de 75 à 150 kW,
    • L’activité services, maintenance, diagnostic et monitoring, quant à elle, devrait apporter une contribution majeure à l’évolution du groupe à la fois en termes de CA et de marge brute. Ainsi, la montée en charge des activités de services devrait générer un CA supérieur à 5 M€ dans le cadre de l’exercice 2017/18,
    • La renégociation du contrat Nissan permet désormais d’entrevoir une augmentation des marges via la récurrence de certaines ventes. Par ailleurs, la modification de la gamme de bornes semi rapides (VDK et Keren) a eu pour objectif d’accroitre la valeur ajoutée sur ces produits.
  • Un carnet de commande à fin octobre 2017 déjà supérieur au CA de l’année précédente et des contrats additionnels en négociation dans plusieurs pays européens.
    • A la date d’établissement du présent communiqué, les commandes fermes qui seront livrées au cours de l’exercice s’élèvent à plus de 7 M€. Ce chiffre se fonde sur la livraison de plus de 700 nouveaux chargeurs (dont 300 chargeurs rapides) principalement en Angleterre, Espagne, France, Hongrie, Liban, Italie et Pologne.
  • L’exercice 2017/2018 devrait être marqué par un environnement de marché extrêmement porteur.
    • La France bénéficie d’un contexte politique favorable. C’est ainsi que Nicolas Hulot, le ministre de la transition écologique et solidaire a présenté en juillet 2017 le plan climat, visant à mettre un terme d’ici 2040 à la commercialisation des véhicules essence et diesel,
    • Ces mesures ont été reprises par différents pays en Europe tels que la Norvège et les Pays-Bas pour 2030 et l’Allemagne et l’Angleterre pour 2040,
    • Par ailleurs, les annonces récentes de la très grande majorité des constructeurs mondiaux indiquent un choix stratégique fort et irréversible de production de véhicules électriques. Les 30 constructeurs majeurs ont déjà annoncé la commercialisation de près de 50 nouveaux modèles pour 2020/22 avec comme objectif de définitivement tourner la page des moteurs thermiques.
  • DBT poursuit également des initiatives additionnelles pour diversifier son CA.
    • EDUCARE illustre parfaitement cette ambition. En effet, cette initiative se fonde sur les besoins de formation des clients, des installateurs, des distributeurs et agents qui ont conduit à créer une structure dédiée à la formation des futurs ingénieurs IRVE (Infrastructures de Recharge pour Véhicules Electriques).

AUTRES INFORMATIONS

  • Renforcement du management via l’embauche d’un «Senior Advisor» en charge des finances et de la stratégie, Olivier Saez à partir du 6 Novembre 2017. Diplômé de Sciences Po Paris et d’HEC, il apporte, entre autres choses, sa connaissance de la finance d’entreprise et des marchés de capitaux.
  • DBT poursuit ses efforts de R&D et d’innovation sur des enjeux cruciaux (chargeur 150 kW à 350 kW pour véhicules lourds, projet de stockage d’énergie en Europe de l’Est, recharge solaire (Jordanie, Abu Dhabi, recharge par induction)), etc…

Les comptes annuels ont été arrêtés par le Conseil d’administration du 27 octobre 2017. Les comptes consolidés certifiés par le commissaire aux comptes et le rapport de gestion sont mis à la disposition du public ce jour sur le site Internet de la société.

À PROPOS DE DBT

Fondé en 1990, DBT est un groupe industriel spécialisé dans la maitrise de l’énergie et de l’aménagement de l’espace urbain. A l’origine, fournisseur de transformateurs de courant électrique, le groupe propose au sein de sa filiale ingénierie des solutions de contrôle d’accès et de distribution d’énergie.

DBT-CEV est un acteur reconnu en termes d’infrastructures de recharge pour les véhicules électriques innovantes. L’entreprise a créé une large gamme de bornes de recharge normale (3 à 8h), accélérée (1 à 3h) et rapide/ultra-rapide (- 30 minutes). Une filiale consacrée à la formation des produits DBT existe depuis 2016. EDUCARE est certifiée organisme de formation par l’Etat.

Implanté à Brebières dans les Hauts-de-France, le groupe DBT comptait 77 salariés au 1er juillet 2017 et a généré 9M€ de chiffre d’affaires sur l’exercice 2016/2017.

Euronext Growth Paris – code ISIN : FR0013066750 – Code mnémonique : ALDBT

Plus d’informations sur www.dbt-bourse.com

Contact investisseurs :
Hervé Borgoltz – PDG
Tél : 03 61 47 80 36
ir@dbt.fr
Contact media :
Alexandre Borgoltz / Marlène Maréchal
Tel : 03 61 47 80 36
communication@dbt.fr